Violences sexuelles: la mise en examen du patron du CNC met Macron sous pression

Par

Mis en examen pour « agression sexuelle » et « tentative de viol », Dominique Boutonnat s’est vu remettre jeudi le trophée d’honneur du Film français, au nom du CNC qu’il préside. Les organisations du monde du cinéma demandent à Emmanuel Macron la « mise en retrait » de ce producteur, qui compte parmi ses proches.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Bonsoir, et bravo ! » Jeudi 4 mars, Dominique Boutonnat s’est vu remettre, au nom du Centre national du cinéma (CNC) qu’il préside, le trophée d’honneur 2021 du Film français, le magazine des professionnels de l’audiovisuel. La récompense était destinée à l’institution publique qu’il représente, mais le symbole interroge dans le contexte actuel.