Panama papers: les coulisses offshore de l'extrême droite

Par

Après les révélations du Monde, ce mardi, concernant plusieurs proches de Marine Le Pen et leurs montages financiers, le Front national tente d'éteindre l'incendie et affirme que ni le parti, ni sa présidente Marine Le Pen ne sont « concernés » directement par ces affaires d'évasion fiscale et de dissimulation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Voilà Marine Le Pen à nouveau contrainte de faire réagir les siens à des affaires financières touchant son premier cercle. Les révélations du Monde et des « Panama papers » apportent un nouvel éclairage sur deux dossiers celui du financement des campagnes frontistes en 2012 et celui d'un « trust » détenu officiellement par le majordome de Jean-Marie Le Pen.