Bernard Tapie: la tentation suisse

Par

Le financier Pierre Condamin-Gerbier a été entendu, selon nos informations, le 28 mars dernier par la Brigade financière. Sur procès-verbal, il a raconté ses contacts avec Bernard Tapie. Selon lui, l'homme d'affaires était certain dès février 2008, soit cinq mois avant le rendu de l'arbitrage, de gagner une somme « énorme » d'argent parce que « Nicolas Sarkozy, dont il était très proche, lui devait quelque chose ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le financier Pierre Condamin-Gerbier ne s’est pas borné à livrer aux juges, mardi 2 juillet, des informations précises sur les activités offshore de l’homme d’affaires Alexandre Allard en lien avec l’ancien ministre Renaud Donnedieu de Vabres (UMP) et de la famille Fabius. Selon nos informations, dès le 28 mars 2013, il avait déjà été entendu une première fois par la Brigade financière, mais cette fois, pour livrer d’autres secrets qu’il détient. Et ces secrets sont explosifs puisqu’ils concernent… le scandale Tapie !