L’homme derrière le compte Cahuzac dit ignorer un financement de Rocard

Par

D’après Jérôme Cahuzac, son compte en Suisse ouvert par l’ancien avocat Philippe Péninque en 1992 était destiné à financer des activités politiques de Michel Rocard. Interrogé par Mediapart, ce proche de Marine Le Pen, affirme n’avoir « jamais entendu parler de cela » et n’être pas « concerné ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est l’homme qui a ouvert le compte en Suisse de Jérôme Cahuzac en 1992. C'est aussi un proche de Marine Le Pen. Interrogé par Mediapart, l’ancien avocat Philippe Péninque ne s’estime « pas concerné » par les révélations de l’ancien ministre du budget. Lundi, lors de la reprise de son procès, Jérôme Cahuzac a affirmé que ce compte suisse était destiné à aider « au financement d’activités politiques » de Michel Rocard, pendant sept mois, entre 1992 et 1993. Il a dit être « persuadé que Michel Rocard ignorait tout cela » : « J’ai décidé de prendre sur moi, pour ne pas faire de mal ni à Michel Rocard, ni à ceux qui exercent encore le pouvoir. Eux m’en ont fait beaucoup, mais je ne le ferai pas » (lire l'article de Michel Deléan).