Le directeur adjoint du cabinet de Muriel Pénicaud a été nommé illégalement

Par et

Stéphane Lardy, ancien homme fort de Force ouvrière, est directeur adjoint du cabinet de la ministre du travail depuis mai 2017. Mais selon les textes officiels, il n’avait pas le droit d’être nommé avant le printemps 2018 : il n’a pas occupé assez longtemps son poste précédent, à l’Igas.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une nomination qui a beaucoup fait parler, et qui continue de susciter bien des interrogations, au vu de l’attitude de Force ouvrière sur la réforme du code du travail. Stéphane Lardy, ex-bras droit du secrétaire général de FO Jean-Claude Mailly, présenté à une époque comme son probable successeur, œuvre depuis près de cinq mois au cabinet de la ministre du travail Muriel Pénicaud. Mais selon nos informations, il y travaille en toute illégalité : les conditions de sa nomination contreviennent aux textes en vigueur. Ce qui est pour le moins gênant quand on prétend réformer le droit du travail.