A Lourdes, l’Eglise tâtonne face à ses victimes

Par Daphné Gastaldi (We Report)

Huit victimes ont témoigné devant les évêques lors de leur assemblée plénière ce week-end. Au-delà de l’aspect inédit de cette rencontre, l’Église catholique est attendue sur la mise en place d’une commission d’enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lourdes (Hautes-Pyrénées), envoyée spéciale. - « Ça tombe mal », souffle monseigneur Pontier, le président de la Conférence des évêques de France (CEF), en marge d’une conférence de presse. Juste avant l’assemblée plénière à Lourdes (Hautes-Pyrénées), où les évêques doivent écouter pour la première fois des victimes d’abus sexuels commis par des clercs, un prêtre a été écarté précipitamment. Pas pour des faits d’agressions sexuelles, ni pour avoir couvert des abus.