A Marseille, une enquête judiciaire ouvre tous les placards de la gestion Gaudin

Par et Benoit Gilles (Marsactu)

Depuis plus d’an, la Ville de Marseille est secouée par l’avancée d’une enquête préliminaire désormais pilotée par le parquet national financier autour de la gestion de ses ressources humaines. Marsactu et Mediapart reviennent sur la genèse de cette affaire et ce qu’elle raconte d’un système municipal à bout de souffle.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À contempler le panorama depuis l’ancienne batterie militaire du Mont-Rose à l’entrée du parc national des Calanques, difficile d’imaginer quel est le point de départ d’une affaire qui obscurcit le dernier mandat de Jean-Claude Gaudin, maire (LR) de Marseille depuis 1995. Depuis fin octobre 2017, le parquet national financier mène une enquête préliminaire pour « faux, usage de faux et détournement de fonds publics » portant sur le fonctionnement de plusieurs services municipaux. Cette enquête, ouverte à l’origine par le parquet de Marseille, a démarré au sein du Samu social marseillais, un service municipal qui, depuis le début des années 2000, vient en aide aux sans-abri. De manière presque fortuite, son point de départ coïncide avec ce site en promontoire qui offre une vue à 360 degrés sur la ville et ses célèbres calanques.