Taubira fait adopter sa réforme pénale, amputée sous pression de l'Elysée

Par

La réforme pénale supprime certaines mesures sécuritaires emblématiques de l’époque Sarkozy. Mais d’autres subsistent et des sujets importants ne sont pas abordés, de peur d'alimenter le procès en laxisme de la droite. La garde des Sceaux ne cache pas ses impatiences.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Christiane Taubira a fait du Taubira. De longues démonstrations, techniques, argumentées ou imagées, souvent brillantes. De jolies tournures de phrase, des rires et des amabilités suaves, mais aussi des remarques assassines quand elle dénonce les « procédés abjects » d'un député UMP ou humilie en direct une de ses collaboratrices.