«EELV: les primaires sont le signe de la présidentialisation»

Par

Alors que le deuxième débat entre les candidats à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts est organisé jeudi, la chercheuse Vanessa Jérome décrypte les enjeux du scrutin. Entre tentative de monopoliser la parole écologiste à la présidentielle et soumission à la logique présidentielle de la Ve République. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi, sur BFM-TV, les quatre candidats à la primaire d'Europe Écologie-Les Verts seront de nouveau soumis à la question, pour le deuxième et dernier débat avant le premier tour. Les inscriptions pour voter sont désormais closes et 17 000 électeurs pourront se prononcer pour choisir Karima Delli, Cécile Duflot, Yannick Jadot ou Michèle Rivasi. C'est deux fois moins que le corps électoral de la précédente primaire du parti écologiste.