Travail dissimulé: l’opportun «plaider-coupable» du maire de Tarbes

Par

Mis en examen pour travail dissimulé, le maire de Tarbes Gérard Trémège (LR) a formulé une demande de « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité » auprès du juge qui instruit le dossier, révèle Mediapart. Cette procédure discrétionnaire pourrait empêcher des investigations supplémentaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La capitale des Hautes-Pyrénées est aussi celle des situations judiciaires les plus baroques. Mis en examen pour « travail dissimulé », le maire de Tarbes Gérard Trémège (Les Républicains), également poursuivi pour favoritisme dans le cadre de l’attribution de plusieurs marchés publics de la ville, a présenté une demande de « comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité » (CRPC), révèle Mediapart, de sources concordantes.