La cour d'appel de Paris condamne EDF pour discrimination envers un ex-salarié

Par

La cour d’appel de Paris a condamné EDF, jeudi 5 décembre, pour discrimination envers un ex-salarié musulman qui avait découvert, dans son casier, son livret de prières brûlé et marqué « FN 2017 ». Elle juge que l'entreprise, qui « se contente d’expliquer avoir appelé les services des renseignements », s'est montrée « peu réactive » après cet événement reconnu accident du travail.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une décision en demi-teinte. La cour d’appel de Paris a condamné EDF, jeudi 5 décembre, pour discrimination envers Saïd Ali, un ancien salarié musulman, en raison de sa religion supposée, mais a considéré que ce dernier n'avait pas été lésé dans son évolution de carrière.