Après l’attaque meurtrière dont le journal Charlie Hebdo a fait l’objet mercredi 7 janvier, aucun élément de preuve ne permet de conclure à la responsabilité d’une groupe terroriste particulier. Mais plusieurs éléments suggèrent la piste de militants d’un groupe islamiste radical.