Prostitution : l'Assemblée adopte définitivement la pénalisation des clients

Le Parlement français a adopté mercredi 6 avril un texte qui sanctionne les clients de prostituées d'une amende de 1 500 euros et supprime le délit de racolage, un texte salué par les associations féministes mais combattu par les prostituées.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le Parlement français a adopté mercredi un texte qui sanctionne les clients de prostituées d'une amende de 1 500 euros et supprime le délit de racolage, un texte salué par une grande partie des associations féministes mais combattu par les prostituées.