IVG: une alliance inédite tente de faire plier le gouvernement

Par et

Les députés doivent débattre jeudi d’une proposition de loi favorisant l’accès à l’interruption volontaire de grossesse, et de l’allongement du délai de 12 à 14 semaines. Le gouvernement est réticent, mais une partie de LREM et toutes les gauches sont pour.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La majorité va-t-elle contraindre le gouvernement ? Le 30 septembre dernier, en commission des affaires sociales, des députés de tout bord ont adopté la proposition de loi portée par le groupe Écologie Démocratie Solidarité (EDS), composé d’anciens membres de La République en marche (LREM). Et ce, contre l’avis de l’exécutif, et notamment du premier ministre Jean Castex. Le texte allonge le délai pour pratiquer une interruption volontaire de grossesse (IVG) de 12 à 14 semaines et supprime la clause de conscience spécifique pour les médecins.