Réforme de la PJ : Darmanin fait face à un début d’insurrection policière

Au lendemain d’une manifestation de mécontentement des enquêteurs marseillais, le patron de la police judiciaire du sud de la France, Éric Arella, a été démis de ses fonctions. Au risque d’amplifier la fronde contre une réforme qui ne passe pas.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«Les purges, c’est pas qu’à Moscou. » À l’annonce du limogeage d’Éric Arella, directeur de la police judiciaire dans la zone Sud (qui couvre l’ensemble de l’arc méditerranéen), ce gradé de la PJ parisienne ne mâche pas ses mots. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal