A Marseille: «On a voté pour la motion des élus locaux pas pour Royal»

Par
Les militants des Bouches-du-Rhône n'ont pas failli hier soir en suivant à 73,12 % la «ligne claire» tracée par l'élu local Jean-Noël Guérini, président du conseil général du département, Gérard Collomb et Ségolène Royal. La dimension locale, «contre Paris» et contre la direction nationale, a pesé lourd.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La fédération est réputée pour voter au canon et les militants socialistes des Bouches-du-Rhône n'ont pas failli hier soir en suivant à 73,12 % la «ligne claire» tracée par l'élu local Jean-Noël Guérini, président du conseil général du département, Gérard Collomb et Ségolène Royal.