Affaire Pérol : vers un procès pour prise illégale d’intérêt

Par

Le Parquet national financier a rendu vendredi des réquisitions demandant le renvoi de François Pérol devant un tribunal correctionnel pour « prise illégale d’intérêt », à la suite de son parachutage en 2009 à la tête de la banque BPCE. L'ex-collaborateur de Nicolas Sarkozy n'échappera donc pas à un procès retentissant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dénouement de l’affaire Pérol est maintenant imminent, et le patron de la banque BPCE risque de ne plus pouvoir échapper à un procès. Selon le journal Les Échos, le parquet national financier (PNF) a rendu ce vendredi ses réquisitions définitives dans l’affaire qui empoisonne depuis cinq ans la vie du président du directoire de BPCE. Réquisitions au terme desquelles il se prononce en faveur du renvoi de François Pérol devant un tribunal correction pour y être jugé des chefs de « prise illégale d’intérêt ». Interrogé par Mediapart, le Parquet national financier nous a confirmé cette information.