Trois passeurs écopent de prison ferme pour des traversées de la Manche en « bande organisée »

Douze jours après le naufrage mortel au large de Calais, le tribunal de Boulogne-sur-Mer jugeait lundi un autre dossier emblématique. Pour avoir participé à l’organisation de traversées, trois hommes ont écopé d’un an à quatre ans de prison ferme, trahis par leurs téléphones et des vidéos diffusées sur TikTok.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais).– Aux yeux du tribunal, ils sont derrière des traversées risquées de la Manche. Pour leurs avocats, ces hommes de l’ombre sont des « secondes mains » exploitées par des mafias. Lundi, deux Kurdes d’Irak et un Syrien, MM. Ali H., Sharam S. et Mohammad F., ont été condamnés à des peines allant d’un an à quatre ans de prison ferme, pour avoir commis, « en bande organisée », le délit d’« aide à l’entrée, à la circulation et au séjour irrégulier en France ». En clair, pour leur participation à un réseau de passeurs. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là


Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Aujourd’hui sur Mediapart

International — Entretien
par Rachida El Azzouzi et Khedidja Zerouali
Moyen-Orient
par Céline Martelet, Hussam Hammoud et Noé Pignède
Violences sexuelles — Enquête
par Sophie Boutboul et Lénaïg Bredoux
Économie — Entretien
par Romaric Godin
Voir la Une du Journal

À ne pas manquer

Europe — Chronique
L’Otan, le Prado et les « Ménines » de Velázquez
Retour sur une étrange soirée en marge du sommet de l’Otan à Madrid, où les dirigeants, après avoir annoncé des milliards de dollars pour renforcer leur présence militaire sur le continent, se sont mis à contempler les « Ménines » de Velázquez au musée du Prado.
par Ludovic Lamant
Amérique du Sud — Reportage
En Équateur, victoire en demi-teinte pour les autochtones après 18 jours de lutte
Un accord a été conclu jeudi entre le gouvernement et les responsables autochtones, à l’issue d’une longue grève générale, pour réclamer de meilleures conditions de vie. Dans la capitale Quito, la « Casa de la Cultura » (Maison de la culture) a été un endroit clef du mouvement.
par Alice Campaignolle
Éducation — Enquête
L’univers sexiste, homophobe et autoritaire de Stanislas, le « meilleur » lycée de France
De nombreux témoignages et des documents obtenus par Mediapart montrent ce qui est proposé par ce prestigieux établissement catholique. Une quinzaine d'anciens élèves racontent les « humiliations » et les « souffrances » vécues. 
par David Perrotin et Lorraine Poupon
Société — Enquête
Maltraitances en crèche : un tabou français
La mort d’un bébé survenue la semaine dernière à Lyon a provoqué la stupéfaction. Mais depuis de longs mois, les conditions d’accueil en crèche se dégradent. Et des professionnels, des experts ou représentants du secteur tirent la sonnette d’alarme. Témoignages.
par Laëtitia Delhon

Nos émissions