Au Havre, McDo licencie une de ses lanceuses d’alerte

Par

Le 24 octobre 2020, une grève avait été organisée par les salariés du McDo de la gare du Havre. Ils dénonçaient, notamment, des faits de harcèlement sexuel. Mathilde, l’une des victimes et des lanceuses d’alerte, vient d’être licenciée pour faute grave.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À en croire sa communication, McDonald’s serait à l’aube d’une nouvelle ère : celle du respect de ses collaboratrices et de ses collaborateurs. Mieux, pour nous souhaiter une bonne année 2021, loin de la tempête de 2020 où des dizaines de salariées s’exprimaient enfin sur le harcèlement sexuel subi au sein de l’enseigne, la branche française du géant américain du fast-food a publié un spot publicitaire sur Twitter. Ainsi, l’on apprend que « toute l’équipe » nous souhaite « une belle année pleine de saveurs, d’engagements et de partage ».