A Strasbourg, RSI Vidéo se vide de ses salariés en proie à la souffrance

Par

Face à une souffrance au travail niée par leur direction, 37 salariés et ex-employés d’une entreprise alsacienne, soutenus par la CFDT et les élus du personnel, ont porté plainte au pénal pour harcèlement moral organisationnel. Une action rarissime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La démarche est exceptionnelle. Le 2 décembre 2020, 37 salariés et ex-employés de l’entreprise RSI Vidéo, accompagnés du comité social et économique (CSE) et de la CFDT Communication, conseil et culture, ont déposé une plainte pénale auprès du procureur de la République contre leur employeur ainsi que contre quatre dirigeants ou anciens cadres pour harcèlement moral. Cela représente plus des deux tiers de l’effectif de cette société basée à Strasbourg (Alsace).