#MeToo: la réponse timorée des pouvoirs publics

Par

Après l'affaire Weinstein, les plaintes pour agression sexuelle ont augmenté en France de 31,5 % au dernier trimestre 2017. Emmanuel Macron parle d'un « combat culturel » à mener « dès la crèche ». Mais au-delà des discours volontaristes, la politique française de lutte contre les violences faites aux femmes reste sous-traitée à un réseau associatif submergé par les demandes.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au début de l'année, le ministère de l’intérieur rapportait une nette hausse des dépôts de plainte pour agressions sexuelles (dont harcèlement sexuel), qui ont augmenté de 31,5 % au dernier trimestre 2017 par rapport à la même période en 2016.