Geneviève Legay: «Je veux que les mensonges cessent»

Par

Mediapart a pu s’entretenir avec Geneviève Legay. Elle s’exprime pour la première fois depuis les faits. Passé le traumatisme psychologique, elle entend continuer son combat pour défendre les droits et qualifie de « lamentables » les propos tenus par Emmanuel Macron, dont le comportement est loin d’être « un exemple de sagesse ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Grièvement blessée par une charge de policiers, à Nice, lors des manifestations du samedi 23 mars, Geneviève Legay, 73 ans, est sortie des urgences de l’hôpital Pasteur. Elle a été transférée à l’hôpital Cimiez, son état de santé nécessitant encore une surveillance médicale.