Des demandeurs d'asile de 2016 repassés au crible, dit Collomb

Par
Les autorités françaises ont entrepris de repasser au crible des demandeurs d'asile susceptibles d'être venus du Proche-Orient en 2016 en même temps qu'un Irakien soupçonné d'avoir été un cadre de l'organisation Etat islamique (EI), mis en examen et écroué en mars dernier, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

PARIS (Reuters) - Les autorités françaises ont entrepris de repasser au crible des demandeurs d'asile susceptibles d'être venus du Proche-Orient en 2016 en même temps qu'un Irakien soupçonné d'avoir été un cadre de l'organisation Etat islamique (EI), mis en examen et écroué en mars dernier, a déclaré vendredi le ministre de l'Intérieur.