Fréjus: le maire FN ferme un centre social en ciblant ses «positions politiques»

Par

David Rachline a rompu la convention qui liait sa ville au centre social de Villeneuve. Dans une lettre que Mediapart publie, le maire cible «des positions à caractère politique contre l'actuelle équipe municipale» du centre. Il reproche à la directrice ses propos dans la presse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'information est quelque peu passée inaperçue ce week-end, en pleine université d'été du FNJ, à Fréjus (Var). Le maire FN, David Rachline, a décidé de rompre la convention qui liait sa ville au centre social de Villeneuve – un quartier de Fréjus –, ouvert il y a cinq ans. Le centre se voit privé de sa subvention et de ses locaux. Dans une lettre adressée le 3 septembre à la présidente du centre, que Mediapart publie (ci-dessous), il ne cache pas que le motif est politique. En cause : « des positions à caractère politique contre l'actuelle équipe municipale » de l'association. Ou plutôt de sa directrice : le maire reproche à Sandrine Montagard ses propos « dans deux articles de la presse nationale ».