Salah Abdeslam : « J’ai laissé toute profession pour devenir combattant de l’État islamique »

Par

Dès les premières minutes du procès, Salah Abdeslam a revendiqué son appartenance à l’organisation terroriste ayant planifié les attentats du 13-Novembre. Contrairement aux autres accusés qui ont fait profil bas, l’unique survivant du commando ayant tué 131 personnes a fait dans la surenchère.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Elle était prévue pour 12 h 30, la cour s’annonce à 13 h 18. Un retard imputable à « un problème technique », s’excuse Jean-Louis Périès, le président de la cour d’assises spécialement composée, sans préciser la nature de ce problème technique. Sans temps mort, le magistrat s’attèle à l’état civil des quatorze accusés qui vont être jugés durant neuf mois pour leur participation aux attentats du 13 novembre 2015. Dans le box, les onze hommes qui comparaissent détenus (trois autres siègent entre deux rangées d’avocats, libres) sont assis de droite à gauche selon l’ordre alphabétique.