Contre les violences policières, des mamans se voient en «drapeaux blancs»

Par

Un an après l’arrestation de 151 jeunes de Mantes-la-Jolie (Yvelines), agenouillés les mains derrière la tête des heures durant, un collectif de mères et leur soutien ont marché dans Paris pour réclamer justice et réparations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Mamans déters [déterminées – ndlr] contre Castaner ! » : le slogan est hurlé si fort à travers la sono assourdissante de la marche contre les violences policières qu’il a bien dû arriver jusqu’aux oreilles de la place Beauvau. Un an après l’humiliante arrestation de 151 jeunes de Mantes-la-Jolie (Yvelines) agenouillés les mains derrière la tête des heures durant, un collectif de mères et leur soutien ont réuni environ un millier de personnes à Paris – selon une estimation artisanale de l’autrice de cet article, dimanche 8 décembre. De Barbès à République, le cortège a marché et crié contre les violences policières et leur impunité, les discriminations et l’islamophobie, pour la justice et la dignité.