Covid-19: la recherche publique sur le vaccin retardée par les laboratoires

Par

Les fabricants de vaccins distillent au compte-gouttes leurs données d’efficacité et de sûreté, même aux pouvoirs publics. Ils rechignent aussi à ce que des expérimentations académiques complètent leurs propres tests pour mieux éclairer le gouvernement. Seul Moderna accepte que l’Inserm teste son vaccin début 2021, au moment de sa distribution en France. L’institut de recherche était pourtant prêt à embrayer dès octobre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le gouvernement français insiste souvent sur la transparence dans un pays réputé pour son vaccino-scepticisme. Mais pour rendre publiques des données, encore faut-il en avoir. Or les fabricants de vaccins contre le Covid-19 traînent le pas pour dévoiler leurs résultats complets. Ils éclaireraient pourtant la lanterne des États qui disposent de quelques semaines seulement pour affiner leur stratégie vaccinale avant le lancement de la campagne.