« La rénovation urbaine, une occasion ratée »

Par

Alors que les banlieues sont réapparues dans la campagne présidentielle, le sociologue Renaud Epstein dresse un bilan critique de la rénovation urbaine et de la politique de la ville, notamment en raison du manque de participation des habitants et de l'accroissement de la ségrégation.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les quartiers populaires de retour au premier plan dans la campagne ? Jean-Luc Mélenchon s'est récemment rendu à Grigny (lire notre reportage), tandis que François Hollande a dévoilé ses vingt propositions pour “les quartiers délaissés” (lire notre article) et a réalisé, vendredi et samedi dernier, une “tournée des banlieues” (voir le reportage de notre photographe Patrick Artinian), de Vaulx-en-Velin à Aulnay-sous-Bois (lire son discours conclusif), en passant par Creil, Trappes ou Aubervilliers (lire le billet de Carine Fouteau, vu de la Plaine Saint-Denis).