Manifestation néofasciste autorisée : le préfet de police Nuñez est lâché par Darmanin

Le ministre de l’intérieur demande aux préfets d’interdire toutes les manifestations d’ultradroite, contredisant le préfet de police de Paris, qui a répété qu’il ne disposait pas d’éléments suffisants pour interdire la manifestation néofasciste qui s’est tenue le 6 mai dans la capitale.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale, mardi 9 mai, le ministre de l’intérieur a indiqué que « vu ce que nous avons vu dans les rues de Paris » samedi, il avait désormais « donné comme instruction au préfet de police » de « prendre des interdictions » pour toute demande émanant de « militants d’ultradroite ou d’extrême droite », ou « de toute association ou collectif à Paris comme partout sur le territoire national ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal