«Bébés sans bras»: l’enquête nationale échoue mais devrait se poursuivre

Par

L’enquête sanitaire ne répond pas aux questions posées par les ministres et les familles d’enfants nés avec ces malformations. La lenteur des travaux, les rivalités entre les acteurs font que le rapport final, rendu public le 12 juillet, ne permet pas d’éclaircir un dossier complexe.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Que valent la parole et les engagements de la ministre de la santé, Agnès Buzyn, du ministre de l'écologie, François de Rugy et de celui de l'agriculture, Didier Guillaume ? Pas grand-chose si l'on considère le dossier très sensible des « bébés sans bras ».