Procès de l’attentat de Nice : « Le terroriste a-t-il pu délibérément impliquer ses amis ? »

Une responsable de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire a résumé le démarrage de l’enquête devant la cour d’assises spéciale. Le terroriste a laissé de nombreux indices qui accablent ses amis. Sans que l’on sache s’il a sciemment cherché à les compromettre.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

«On a quand même un auteur des faits qui prend tous ses copains en photo…, souligne l’enquêtrice de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de la police judiciaire. Plusieurs photos montrent qu’il a repéré certains lieux. Il a aussi photographié la fan zone de Nice [en 2016, Nice a accueilli quatre matchs de l’Euro – ndlr]. On se rend compte par ces photos que l’attentat est peut-être prémédité depuis de nombreux mois. »

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal