Voiture de police incendiée à Paris: Antonin Bernanos reste en détention

Par

La cour d’appel de Paris a maintenu en détention, contre l'avis de deux magistrats, Antonin Bernanos, l’une des sept personnes mises en examen dans l’affaire de la voiture de police incendiée, le 18 mai 2016 à Paris, en marge des manifestations contre la loi travail et les violences policières. L’enquête judiciaire se révèle émaillée d’incertitudes, et l'affaire demeure sous forte pression politique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Nous sommes calmes parce que malheureusement, nous sommes déjà passés par là », explique le père d’Antonin et Angel Bernanos, dans l’une des cours pavées du tribunal de grande instance de Paris, jeudi 8 décembre. Les Bernanos côtoient étroitement la machine judiciaire depuis près de huit mois. Leur plus jeune fils, Angel, 18 ans, a passé 42 jours en détention provisoire à la suite de sa mise en examen dans le cadre de l’incendie d’une voiture de police et de l’agression de ses occupants, le 18 mai 2016, quai de Valmy à Paris. Il est depuis sous contrôle judiciaire, en attente du procès.