A l’Ehpad de Saint-Ouen, une vaccination tambour battant

Par

Plus de 85 % des résidents ont reçu une première dose. Certains personnels non-soignants, et même certaines familles, ont aussi bénéficié d’une injection. Bientôt la seconde piqûre. Reportage.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Finalement, Andrée pourra être vaccinée. Résidente de l’Ehpad de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), l’octogénaire a raté son tour le mardi 26 janvier : elle était en hypertension. Mais ce jeudi 28 janvier, ses constantes sont parfaites. « Vous souhaitez toujours vous faire vacciner ? », lui demande Eve Guillaume, l’énergique directrice de l’établissement. La vieille dame remonte ses lunettes rouges et s’enquiert des conséquences sur les autres résidents. « Ça dépend s’il y en a qui sombrent… » La directrice éclate de rire, la rassure et, d’un coup d’aiguille, le tour est joué. « Vous n’avez pas eu mal ? », vérifie l’infirmière. « Pas du tout. »