Tapie: les enjeux limités d’un procès historique

Par

Le procès de l’affaire Tapie s’ouvre lundi 11 mars. Six personnalités y seront jugées. Épilogue d’un feuilleton qui dure depuis vingt-cinq ans, il ne permettra sans doute pas de révéler le pacte secret qui liait Nicolas Sarkozy à l’ex-homme d’affaires.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le procès de l’affaire Tapie, qui s'ouvre ce lundi 11 mars et devrait durer jusqu’au 5 avril, devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, sous la présidence de la magistrate Christine Mée, risque tout à la fois d’être historique et décevant.