Climat: où est passée la colère?

Par

Marche sans revendication offensive, controverse stérile sur un hypothétique référendum, discussion au Sénat d’une loi vide de sens : on n’a jamais autant parlé de climat pour en dire si peu. Face au travail de sape institutionnel, le mouvement climat apparaît en panne de stratégie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dimanche 9 mai, dans la marche parisienne pour le climat et contre la loi vide de sens en cours d’examen parlementaire, les percussions des batucadas jouent fort. Leur volume sonore contraste avec la sagesse des slogans affichés sur les pancartes et les banderoles : « loi votée = zéro pointé », « pour une autre loi climat », « loi  climat = loi caca ».