L'affaire Wildenstein rebondit

Une plainte, pour abus de confiance et blanchiment notamment, a été déposée le 8 septembre. Plongée dans les deux sociétés, DeltaTrust et SonsTrust, implantés aux îles Caïmans et à Guernesey, où a été logée à l'insu du fisc français une gigantesque fortune.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

L'affaire Wildenstein ressemble à s'y méprendre à l'affaire Bettencourt. Les ressorts de l'intrigue sont presque tous les mêmes: les premiers rôles sont tenus par les membres d'une famille richissime qui, entre champs de course et belles demeures dans des paradis exotiques, se déchirent autour d'une fortune; il est question de dons financiers via le Premier cercle des donateurs de l'UMP, de Légion d'honneur, et de conflits d'intérêts; on y parle de présomption de fraude fiscale massive au travers d'opaques structures financières implantées dans des pays fiscalement peu regardants, et cela, sans que le ministre du budget, pourtant alertés, diligente sur-le-champ une enquête de ses services; on y croise le chef de l'Etat, Nicolas Sarkozy, et le ministre Eric Woerth.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal