Dans la majorité, le mythe de « l’aile gauche » refait surface 

Comme en 2017, une frange du groupe macroniste à l’Assemblée nationale prétend vouloir rééquilibrer un début de quinquennat marqué à droite. Leur ambition devrait toutefois se heurter, comme depuis cinq ans, à leur incapacité à se structurer et à mener le rapport de force en interne. 

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

C’est l’Arlésienne macroniste, celle dont tout le monde a entendu parler mais que personne n’a jamais vue. En cette rentrée parlementaire, ladite « aile gauche » de la majorité se remet à animer les discussions de couloir. Réunis les 6 et 7 septembre à Louan-Villegruis-Fontaine, un petit village de Seine-et-Marne, les parlementaires de Renaissance (ex-La République en marche, LREM) ont profité des conciliabules et des sollicitations médiatiques pour se promettre, une fois de plus, de « rééquilibrer » la politique du chef de l’État.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal