Karachi: révélations sur l'intermédiaire balladurien

Par et

Contrairement à ce qu'il n'a de cesse d'affirmer, l'homme d'affaires Ziad Takieddine, réputé proche des réseaux balladuriens puis sarkozystes, a bien joué le rôle d'intermédiaire dans le contrat des sous-marins au cœur du volet politico-financier de l'affaire de Karachi. Mediapart publie les documents.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le doute ne semble désormais plus permis. Le juge d'instruction antiterroriste Marc Trévidic détient plusieurs nouveaux documents susceptibles d'attester que, contrairement à ce qu'il n'a de cesse d'affirmer, l'homme d'affaires d'origine libanaise Ziad Takieddine, réputé proche des réseaux balladuriens puis sarkozystes, a bien joué le rôle d'intermédiaire dans le contrat des sous-marins Agosta vendus en 1994 au Pakistan, au cœur du volet politico-financier de l'affaire de Karachi.