Jean-Pierre Jouyet s'est empêtré dans une intrigante polémique

Le secrétaire général de l’Élysée a finalement admis avoir raconté à deux journalistes du Monde que François Fillon lui aurait demandé, lors d'un déjeuner en juin, de hâter le cours des enquêtes judiciaires visant Nicolas Sarkozy. Mais l'ancien premier ministre continue de nier et envisage d'élargir la plainte pour diffamation visant les deux journalistes à Jouyet lui-même.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

De l’art de se noyer dans un verre d’eau agité. En l’espace de quelques jours, l’affaire du déjeuner entre François Fillon et Jean-Pierre Jouyet s’est transformée en nouveau fiasco élyséen. En cause, la révélation par deux journalistes du Monde d’une discussion, le 24 juin dernier, entre le prétendant UMP à la présidentielle et le secrétaire général de l’Élysée, proche ami de François Hollande et ancien ministre de Sarkozy et Fillon.