Coups de Taser dans les testicules : l’IGPN enquête sur l’interpellation d’un Malien sans papiers

Un homme de 30 ans a été violemment interpellé en septembre dans sa cour à Paris. Alors que les policiers l’accusent d’outrage et rébellion, l’IGPN est saisie. Des témoignages et vidéos récupérées par Mediapart contredisent la version de la préfecture.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Que s’est-il passé le vendredi 17 septembre dans le XVIIIarrondissement de Paris ? Ce jour-là, Seriba, 30 ans, sans-papiers d’origine malienne, fête son anniversaire avec quelques amis dans la cour de son immeuble avant que des policiers ne décident de l’interpeller. Lui affirme que les forces de l’ordre l’ont « tabassé sans raison ». Les policiers démentent et l’accusent d’outrage et rébellion. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal