Justice commerciale : malgré la réforme, les scandales demeurent

Le gouvernement a écarté la moralisation promise de la profession des mandataires de justice et administrateurs judiciaires. Résultat : les scandales se poursuivent. Mediapart en a trouvé une illustration éclatante, impliquant le cabinet du mandataire de justice le plus connu, Marc Sénéchal.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Voilà à peine deux mois, le 15 septembre dernier, le Conseil des ministres entérinait une ordonnance engageant une réforme attendue de la justice commerciale. Quand ce texte a été promulgué, dès le lendemain, au Journal officiel, Mediapart s’est montré très sceptique : analysant les mesures, nous avions aussitôt constaté que la moralisation espérée de la profession des administrateurs judiciaires et des mandataires de justice était écartée et nous ajoutions que les scandales allaient continuer bon train…

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié