Affaire Besson: cinq victimes de Weinstein s’indignent

Par

Après la publication par Mediapart de neuf témoignages de femmes mettant en cause Luc Besson, cinq victimes d’Harvey Weinstein leur apportent leur soutien. La fondation hollywoodienne Time’s Up et plusieurs associations du monde du cinéma français expriment aussi leur « solidarité ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le mouvement #MeToo ne connaît pas de frontières. Cinq victimes d’Harvey Wenstein le prouvent aujourd’hui. Ces cinq femmes, devenues, parmi d’autres, les symboles des violences sexuelles subies dans le milieu du cinéma et partout ailleurs, ont confié à Mediapart vouloir apporter leur soutien à celles qui, à leur tour, ont témoigné contre un célèbre producteur : Luc Besson. Tout comme l’association iconique Time’s Up, elles s’indignent de certaines pratiques persistant dans le monde du cinéma et soulignent la nécessité d’une « voix collective » pour briser le mur du silence.