L’Unef perd sa place de première organisation syndicale

Par

Pour la première fois, l’Unef perd sa première place au profit de la Fédération des associations générales étudiantes (FAGE) pour représenter les étudiants dans les CROUS. Sa mobilisation contre la loi sur le travail n'a pas payé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Au printemps dernier, lors de la mobilisation contre la loi sur le travail, l’Unef semblait avoir repris des couleurs en ferraillant contre le gouvernement élu par la gauche. Une configuration inhabituelle pour l’organisation. Les mouvements sociaux sont l’occasion pour les organisations étudiantes de se requinquer. Dans ces pics de lutte, elles jouissent d’une forte exposition médiatique donc de tribunes pour leurs idées, l’Unef en tête.