Le FN change de peau pour partir à la reconquête

Par
Marine Le Pen, réélue dimanche à la présidence du Front national, a proposé à ses adhérents de rebaptiser le parti d'extrême droite "Rassemblement national", si les militants donnent leur assentiment, pour conjurer la méfiance tenace qu'il inspire auprès des autres formations et des électeurs.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

LILLE (Reuters) - Marine Le Pen, réélue dimanche à la présidence du Front national, a proposé à ses adhérents de rebaptiser le parti d'extrême droite "Rassemblement national", si les militants donnent leur assentiment, pour conjurer la méfiance tenace qu'il inspire auprès des autres formations et des électeurs.