A Marseille, des associations utilisent un ancien McDo pour distribuer de la nourriture

Par

Malgré le désaccord de l’enseigne, plusieurs associations marseillaises, accompagnées d’anciens salariés du McDonald’s Saint-Barthélemy, se servent des locaux vides pour entreposer la nourriture avant de la distribuer aux plus démunis.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Puisqu’ils n’ont pas pu faire avec, ils feront sans. « On utilisera les locaux pour stocker et redistribuer la nourriture, avec ou sans leur accord », affirme Ralph Blindauer, avocat des anciens salariés du restaurant de Saint-Barthélemy, dans le 14e arrondissement de Marseille, qui se sont battus contre sa fermeture. « D’ailleurs, on pense à déposer une plainte au civil contre la direction de McDonald’s pour non-assistance à personne en danger. »