Les possibles

Les expériences locales qui réinventent les réponses aux enjeux économiques, écologiques et démocratiques se sont massifiées, à l’écart, voire en résistance à l’État. Notre ambition : leur donner la visibilité qu'elles méritent via des reportages partout en France et ailleurs aussi.

Les possibles: notre nouvelle série pour faire bouger les lignes

 © Takumi Kobayashi / Mediapart © Takumi Kobayashi / Mediapart

Les expériences locales qui réinventent les réponses aux enjeux économiques, écologiques et démocratiques se sont massifiées, à l’écart, voire en résistance à l’État. Notre ambition : leur donner la visibilité qu'elles méritent.

«Vendre aussi du Nutella?»: un supermarché coopératif cherche sa recette

Par
Au Mini Cafoutch de Marseille. © MH Au Mini Cafoutch de Marseille. © MH

À Marseille, les créateurs d’une petite épicerie coopérative veulent passer à 400 m². Alors qu’une trentaine de projets similaires existent déjà en France, le chemin est encore long de l’idée à la réalisation.

Des collectifs sèment les graines de l’autonomie alimentaire

Par
Premier chantier de plantation par le collectif Bocage a la patate. © DR Premier chantier de plantation par le collectif Bocage a la patate. © DR

L’épidémie a fait grossir ou naître des collectifs soucieux de produire sain et local, « de montrer qu’un territoire peut nourrir les gens qui l’habitent ». En Vendée ou dans la Drôme, certains se préparent à affronter, demain, des ruptures dans la chaîne agroalimentaire.

«L’idée de nous organiser par nous-mêmes, ça me touche»

Par
Fabrication de masques à la Fabrique de la Goutte-d'Or, à Paris, dans le XVIIIe arrondissement. (Juliette Avice/Hans Lucas via AFP) Fabrication de masques à la Fabrique de la Goutte-d'Or, à Paris, dans le XVIIIe arrondissement. (Juliette Avice/Hans Lucas via AFP)

Dans les quartiers populaires, d’innombrables formes d’entraide ont vu le jour face au Covid. Beaucoup veulent continuer à s’auto-organiser, agir sans attendre l’État. « L’assistance sociale, ce n’est pas notre idée, précise Gaspard, à Aubervilliers. On organise des coopérations portées par l’idée des communs. »

Dans les quartiers nord de Marseille, «le confinement est une gageure»

Par Olivier Bertrand

À Kalliste, l’un des quartiers les plus pauvres de France, l’équipe d’un centre de santé cherche des réponses à la précarité, l’insalubrité, la promiscuité, alors que la « vague » approche. Reportage dans un poste d’observation hors norme.

A Marseille, des associations utilisent un ancien McDo pour distribuer de la nourriture

Par

Malgré le désaccord de l’enseigne, plusieurs associations marseillaises, accompagnées d’anciens salariés du McDonald’s Saint-Barthélemy, se servent des locaux vides pour entreposer la nourriture avant de la distribuer aux plus démunis.

Aux Lentillères, des légumes et des luttes

Par
Dans les «petits jardins» collectifs des Lentillères, en février 2020. © JL Dans les «petits jardins» collectifs des Lentillères, en février 2020. © JL

À Dijon, un quartier de jardins et de maisons collectives invente un rapport maraîcher et libre à la ville. Promenade au cœur d’une friche rebelle qui fabrique des antidotes au marasme politique. Liberté, hospitalité et potagers !

Saillans, village symbole de la démocratie participative malgré lui

Par

Dans cette commune de la Drôme, une liste citoyenne mène une expérience inédite entre « municipalisme » et « participalisme », depuis 2014. Sera-t-elle reconduite aux élections de mars ? Ou bien ces pratiques en rupture avec des décennies d'action publiques, certes perfectibles, seront-elles étouffées par les oppositions et la lassitude ? Reportage.

A Saillans, «ils sont arrivés à expérimenter quelque chose hors du commun»

Par

Originaire de Saillans, la journaliste Maud Dugrand documente, dans un livre intitulé La Petite République de Saillans, les contours, les tensions et réussites d’un moment politique et démocratique inédit. Entretien.

A Marseille, la scolarisation de minots étrangers mobilise une escouade de référents solidaires

Par
Association Katilla à Marseille, janvier 2020. © LF Association Katilla à Marseille, janvier 2020. © LF

Un réseau de quelque 200 bénévoles a facilité la scolarisation de mineurs étrangers vivant depuis des mois dans un squat, évacué début juin. Face au dédale administratif, un pragmatisme du quotidien.

Autour d’Angers, l’autoproduction alimentaire pour «se réapproprier les choses essentielles»

Par
Entretien des plants de tomates. © AP Entretien des plants de tomates. © AP

Créée il y a plus d’un an, l’association RAARE a mis en maraîchage des terrains récupérés dans les alentours d’Angers. Autour de ces cultures, tout un réseau d’entraide s’est développé ; ses activités se sont décuplées depuis le confinement.

A Mouans-Sartoux, l’agriculture municipale a mis les cantines au régime bio

Par
Sur l'exploitation maraîchère de la régie agricole. © Amélie Poinssot Sur l'exploitation maraîchère de la régie agricole. © Amélie Poinssot

C’est une aventure commencée il y a plus de dix ans. Aujourd’hui, les menus des cantines de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, sont 100 % bio et la quasi-totalité des légumes poussent sur des terres municipales. Cette gestion montre comment certaines des propositions de la Convention citoyenne pour le climat votées le 21 juin pourraient se concrétiser.