A Mouans-Sartoux, l’agriculture municipale a mis les cantines au régime bio

Par

C’est une aventure commencée il y a plus de dix ans. Aujourd’hui, les menus des cantines de Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes, sont 100 % bio et la quasi-totalité des légumes poussent sur des terres municipales. Cette gestion montre comment certaines des propositions de la Convention citoyenne pour le climat votées le 21 juin pourraient se concrétiser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes).– Le sourire malicieux, Erevan balance : « On n’a jamais de coca ici ! Et jamais d’ananas. Moi, j’adore les ananas… Et les bananes, c’est seulement de temps en temps. » Avec Lucas, Clémentine et Lorys, il est en train de déjeuner à la cantine de l’école François-Jacob à Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes. Tous quatre sont en classe de CM1-CM2. Qu’est-ce qu’un légume bio ? « C’est un légume qui n’a pas reçu de pesticides, il a poussé sur une terre bonne, pas polluée. Les pesticides, ça fait fuir les abeilles et c’est mauvais pour la santé », récite Clémentine, pour qui l’agriculture biologique ne fait aucun mystère.