Dans l’art contemporain, des salariés malades du management

Alors que les institutions d’art contemporain mettent régulièrement en avant œuvres et artistes se battant pour un monde plus solidaire, la réalité de ceux qui y travaillent se révèle différente. Management violent, parfois même humiliations : les salariés appellent à une prise de conscience.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Après l’épidémie de coronavirus, le secteur culturel retient son souffle, toujours suspendu aux effets progressifs du déconfinement. Dans le monde de l’art contemporain, biennales et foires sont reportées les unes après les autres, quand les institutions publiques serrent les dents en redoutant le tour de vis budgétaire. Un climat qui risque d’aggraver la grande précarité du secteur, et ses conditions de travail particulièrement dégradées, dont témoignent de très nombreux et nombreuses salarié·e·s interrogé·e·s ces derniers mois.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal