En crèches, les inquiétudes se multiplient sur l’impact du port du masque par les adultes

Par Laetitia Delhon

Malgré des alertes sur le terrain et de premières études pointant des effets négatifs sur les enfants, le gouvernement n’a pas fait évoluer sa doctrine sur le port du masque chirurgical par les professionnel·le·s depuis septembre 2020. Des retards de langage sont constatés, ainsi que des signes d’anxiété.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont nés en pleine pandémie et ont posé leurs premiers regards sur des adultes masqués. Ils ont ensuite quitté les bras de leurs parents pour rejoindre ceux de professionnel·le·s dont ils ne voyaient que les yeux. Eux, ce sont les bébés de la génération Covid, dont personne n’est capable de dire à quel point ils sont – ou seront – marqués.