Egalité garçons-filles à l’école, comment éviter un nouvel échec?

Par

Un nouveau rapport de l’inspection générale de l’éducation nationale portant sur l’égalité entre les filles et les garçons dans les écoles analyse les très faibles résultats des politiques passées. Utile au moment où Vincent Peillon relance ce chantier. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Vincent Peillon l'a assuré à maintes reprises, la question de l’égalité entre filles et garçons sera « au cœur de la refondation de l’école ». Le rapport que vient de publier l’inspection générale de l’éducation nationale – L’égalité entre les filles et les garçons dans les écoles et les établissements – doit donc servir de boussole à une action publique qui, jusque-là, n’a pas obtenu de grands résultats. Comme le note en préambule le texte, les intentions affichées aujourd’hui ne sont pas si différentes de celles qui sont portées depuis trente ans sur le sujet. Or, le constat n’a pas beaucoup varié, « en témoignent les divergences de résultats scolaires entre filles et garçons, la persistance d’orientations différenciées, la fréquence de comportements voire de violences sexistes », soulignent les rapporteurs.